Principe de la Spectrométrie d’Emission Optique (SEO) pour l’analyse des métaux

La Spectrométrie à Emission Optique (SEO ou OES en Anglais) consiste à appliquer de l’énergie électrique sous la forme d’un arc (dans l’air) ou d’étincelle (sous argon) générée entre une électrode et un échantillon de métal, les atomes vaporisés étant alors amenés à un état de haute énergie dans un “plasma de décharge”.

Ces atomes et ions excités dans le plasma de décharge créent un spectre d’émission spécifique à chaque élément. Ainsi, un seul élément génère de nombreuses lignes spectrales d’émission caractéristiques.

Les longueurs d’onde émises sont caractéristiques de l’élément chimique

Par conséquent, on peut dire que la lumière générée par la décharge est une combinaison des raies spectrales générées par les éléments présents dans l’échantillon.

Cette lumière est diffractée par un réseau de en pour extraire le spectre d’émission des éléments. L’intensité de chaque spectre d’émission dépend de la concentration de l’élément dans l’échantillon. Les détecteurs (tubes photomultiplicateurs et/ou capteurs CCD) mesurent  l’intensité du spectre de chaque élément afin d’effectuer une analyse quantitative de ceux-ci.

Calcul des résultats quantitatifs :

Le calcul de la concentration de chaque élément est basée sur la comparaison des résultats avec un ensemble d’échantillons d’étalonnage précédemment mesurés. (Calibrations)

Chaque élément dispose de nombreuses courbes de calibration spécifiques à chaque matrice (base Fe, Cu, Al,…) et aux domaines de concentrations mesurées.

Exemple de Spectromètre d’Emission Optique de laboratoire

Exemple de Spectromètre d’Emission Optique mobile